Nos outils

La collaboration avec des intervenants extérieurs est primordiale

Néanmoins, la collaboration des sociétés dans le même secteur d’activité est également cruciale. Les membres de l’ICS se rencontrent chaque mois. Ils partagent les outils d’audits, les règles communes, et les résultats d’audits des usines partagées. Les membres de l’ICS partagent désormais des données consolidées sur les évaluations de risques par pays et par thème. Ces différentes formes de mutualisation sur des thèmes non-compétitifs sont formalisées par un code de conduite que tous les membres de l’ICS ont signé.

 

Les actions de l’ICS sont basées sur des outils partagés et une méthodologie commune, garantissant un contrôle complet de tout le processus des audits réalisés par les enseignes membres.

  • Le Code de Conduite Social et Environnemental de l’ICS définit les exigences fondamentales que les usines doivent remplir.
  • Avant l’audit, l’usine doit remplir un ICS Factory Profile (la fiche d’identité de l’usine), apportant des informations sur l’usine, notamment les processus de production internes et en sous-traitance. Cette déclaration contribue à la compréhension de la cartographie des chaînes d’approvisionnement des membres de l’ICS.

  • La pierre angulaire du système ICS est le questionnaire d’audit utilisé dans près de 60 pays.
  • A l’issue de l’audit, l’usine et le membre de l’ICS mandataire de l’audit, travaillent ensemble sur le plan d’action corrective (CAP) rédigé par l’auditeur.

Nos services

ICS, la Méthodologie

h h

Manuel pour les usines

Plateforme commune

Le suivi en ligne du CAP

ICS, la Méthodologie

Les audits ICS sont mandatés et gérés par les membres de l’ICS, et non par les fournisseurs. Cette méthodologie assure un contrôle complet de tout le processus d’un audit.  
Les audits ICS sont effectués par des cabinets d’audit tiers accrédités par l’ICS. Un audit ICS n’est ni une certification ni un label. Les membres de l’ICS partagent des règles communes de suivi quand des cas critiques de non-conformités sont identifiés dans les usines.

Manuel pour les usines

En 2017, ICS a élaboré le Manuel social pour les usines afin d’aider les usines dans leur compréhension de la procédure d’audit, de son champ d’application, et de son système de notation. Le manuel informe les usines également sur la liste des documents qu’elles doivent fournir pour analyse à l’auditeur, ainsi que de la taille d’échantillonnage des documents à fournir et des entretiens des employés pendant l’audit. Le Manuel pour les usines fait partie du récent développement des outils de soutien et de conseil mis à la disposition des usines fournisseurs des membres de l’ICS, et ceci dans le but d’améliorer leur conformité durablement. (Disponible sur la page Ressources).

Plateforme commune

Les membres d’ICS partagent des milliers d’usines et de résultats d’audits sur la plateforme d’ICS. Afin de garantir la confidentialité, les enseignes membres ne peuvent accéder qu’aux informations concernant les usines auxquelles elles sont liées commercialement. La base des données de l’ICS n’est pas une plateforme de sourcing. Elle a comme objectif le partage des résultats d’audits et des plans d’actions correctives afin que les enseignes s’engagent à des règles communes et à des exigences minimales. Les membres de l’ICS sont alors libres d’établir leurs propres grilles de lecture.

Le suivi du CAP en ligne

En décembre 2017, ICS a lancé une nouvelle fonctionnalité de sa plateforme : le suivi en ligne du plan d’action corrective. Avant le lancement de cette nouvelle fonctionnalité, les membres de l’ICS devaient s’engager individuellement avec leurs fournisseurs et usines sur le plan d’action corrective résultant des non-conformités observées pendant l’audit. Désormais, le CAP en ligne permet aux usines auditées et aux acteurs associés de la chaine d’approvisionnement, de télécharger sur la plateforme ICS les documents manquants (par exemple, un permis renouvelé, une nouvelle politique contre la discrimination, etc.). Les membres de l’ICS n’ont plus qu’à vérifier et valider ces documents et ainsi avancer sur le plan d’action corrective (CAP). Ces avancées sont partagées entre les enseignes membres associées commercialement à l’usine concernée. Cette évolution technologique améliore la collaboration entre les différents acteurs et contribue à la conformité de toute la chaîne d’approvisionnement.